Sortie 4 et 5 mars – La Rochelle

Equipage de ces 2 jours :
Matthieu L, Gérard B, Patrick H, Dominique L, Matthieu P, Guillaume B, Hervé P & Philippe D .


Samedi matin:
Retrouvailles avec le port des Minimes pour un entrainement sur Grand Surprise. La météo du w-e s’annonce ventée, surtout pour le dimanche. Décision est donc prise de naviguer un maximum en ce samedi, les 35 nœuds annoncés pour le dimanche laissant peu d’espoirs de naviguer sur 2 jours !
L’équipage a le plaisir d’accueillir deux nouveaux équipiers. Pour les autres c’est une première navigation après presque un an de mise en sommeil, nous partons donc sur l’eau avec comme objectif de prendre son temps dans les manœuvres et d’y aller progressivement …

Durant les deux premières heures, le vent modéré entre 10 et 15 nœuds et le ciel passant par des successions d’épisodes nuageux gris à un ciel dégagé et ensoleillé permettent à chacun de (re)trouver ses marques à bord. Navigation faite essentiellement de bord de près sous grand-voile haute et Solent avec travail des virements de bord.
La matinée se termine par un petit essai d’envoi de spi et le passage des premiers empannages, pour une reprise nous nous en sortons plutôt pas mal ! Puis vient la petite pause casse-croute sur l’eau avant l’arrivée de grains qui rentrent de l’ouest et qui annoncent un après-midi un peu plus musclé et … humide. Nous repartons pour une navigation au près, le vent monte au point de devoir prendre un ris dans la grand-voile, de quoi améliorer le bagage technique de l’équipage qui malgré la petite pluie garde le sourire.
Afin de ne pas trop se refroidir, malgré une météo clémente pour cette avant saison (~ 10 degrés) nous relançons une série de virements de bord pour maintenir tout l’équipage actif et concentré… Le temps reste maniable malgré un vent qui souffle maintenant régulièrement au-dessus de 15 nœuds avec quelques pointes à 20 nœuds. Direction le pont de l’Ile de Ré, histoire de repérer les diverses bouées de balisage qui servent habituellement de marques à contourner lors des parcours côtiers. Les grains vont et viennent sur le plan d’eau, de retour du pont en direction du sud du pertuis d’Antioche nous envoyons le spi au grand-largue et c’est parti pour un bon moment de belle glisse en jouant avec les vagues pour quelques pointes de vitesse dans les surfs. 15’ de glissades sous spi, ponctuées par un départ au lof bien récupéré – mais avec à la clé la perte d’une manivelle de winch et le test involontaire du déclenchement du gilet de sauvetage suite à une vague qui a balayé le pont et le cockpit 🙂
Un coup d’œil dans le sillage nous prévient de l’arrivée de gros nuages noirs alors que nous sommes déjà depuis notre envoi de spi sous un régime de NW de 20 à 25 nœuds … Il va falloir penser à réduire la voile et ne pas se laisser griser par la vitesse, nous renvoyons le solent pour affaler en toute sécurité le spi et dans la foulée nous reprenons à nouveau un ris dans la grand-voile. La côte nord de La Rochelle est invisible, le grain est sur la route du port, nous nous en écartons en faisant route vers l’ile d’Aix. Puis route retour vers le port, nous naviguons uniquement sous grand-voile arisée.
Une fois le plus gros du coup de vent passé nous renvoyons le solent pour passer plus facilement le clapot sur le bord de près qui nous rapproche du Port des Minimes. Voilà déjà longtemps que les quelques dériveurs présents sur le plan d’eau ont rejoint la cale du port et il n’y a plus guère que 2 ou 3 autres bateaux sur l’eau. Retour à quai vers 17h30 avec rangement du bateau sous la pluie, mais où est-donc passé le microclimat rochelais ? 😉
Au final ces conditions variées ont ravi l’équipage, petit débriefing au sec autour d’une bière en espérant que les prévisions du dimanche tournent à la baisse pour espérer naviguer.

Dimanche matin :
08h45, le vent souffle régulièrement à 20-25 nœuds avec rafales à 30/35 nœuds et pointes à 40 nœuds, le vent devrait se renforcer jusqu’à 14 :00 et marée basse oblige il est impossible de sortir ou entrer au port entre 14 :00 et 16 :45, décision est rapidement prise d’annuler la sortie du jour. Inutile de prendre des risques et de se tremper juste pour 1 à 2 heures de navigation potentielle dans des conditions qui relèvent plus de la croisière par gros temps que de la régate…
Les muscles des plus anciens du bord semblent dire merci à la météo, aux jeunes de s’aguerrir rapidement afin de prendre en main la future équipe GeoSail lors des prochaines Coupe du Pétrole….. !


Marées La Rochelle:

Jour Coeff matin/soir Pleine Mer Basse Mer
samedi 77/70 08:35 / 20:58 02:27 / 14:51
dimanche 63/57 10:08 / 23:00 03:20 / 15:47

Prévisions météorologiques datées du vendredi 3 mars 2017
prevision fichier GRIB - 170304 La Rochelle